Follow by Email

jeudi 20 juillet 2017

LA FRANCE SUPERFICIELLE

 

3 commentaires:

  1. Macron élu mais ultra minoritaire
    Opposé ces derniers jours à Emmanuel Macron à propos des 850 millions d'euros d'économies réclamées cette année aux armées, le général de Villiers sera remplacé à ce poste
    il faut changer plutôt de President

    RépondreSupprimer


  2. Au soir du 7 mai, Emmanuel Macron, fils de bonne famille, énarque, Young Leader de la French American Fundation, passé par la banque Rotschild soutenu par le richissime Henri Hermand parrainé par Jacques Attali avant de rejoindre François Hollande à l’Elysée qui le fera ensuite accéder au ministère de l’Economie, a donc été élu président de la République. Pas vraiment une surprise puisque depuis plus d’un an ce dernier avait été choisi et adoubé par le système capitaliste comme son candidat préféré pour écraser le peuple. Soutenu par ses médias, protégés par le président Hollande et ses anciens collègues du gouvernement Valls.

    Le seul argument de campagne de Macron : l’odieux chantage Le Pen

    RépondreSupprimer
  3. PROCHAIN CHOC FINANCIER



    Bonjour, je m’appelle Henri Bonner.

    Je suis diplômé de physiques et j’ai travaillé des années dans la finance.

    J’ai créé ce message afin de donner une alerte importante à tous les Français, portant sur un changement important au sein de notre système monétaire…

    Nous verrons un choc économique… mais au contraire de celui venu en 2008, il ne s’arrêtera pas au niveau des banques, des PDGs, ni même des politiciens.

    Ce que je prévois pourrait changer de manière radicale la manière dont vous vivez.

    Vous le noterez vous-même le jour où vous irez à la banque pour retirer de l’espèce, mais elle sera fermée.

    Vous irez au magasin mais, une fois à la caisse, votre carte bleue ne fonctionnera pas.

    A partir de ce jour-là, les choses changeront de plus en plus rapidement.

    Nous verrons des grèves en force dans les grandes villes, où les transports, les écoles, les forces de police, et même les hôpitaux fermeront.

    Les retraités se retrouveront sans accès à leurs pensions.

    Nos dirigeants essaieront de prendre les choses en main, tout en nous rassurant que cette crise est “de passage seulement.”

    Vous verrez des foules immenses dans les rues de Paris, Marseille, ou Lyon, réclamant l’action des autorités.

    Vous verrez des membres du cabinet présidentiel démissionner les uns après les autres, comme nous avons vu sous la 4ème République à l’issue de la Seconde guerre mondiale.

    Des millions de gens dans les villes essaieront de fuir le tumulte dans les zones urbaines en rejoignant des amis ou des cousins éloignés en campagne.

    Des queues se formeront devant les stations-essence s’étendant le long des bornes de stationnement d’urgence, tandis qu’on annonce des pénuries de carburant

    RépondreSupprimer